Otaku 2

En 1998 environ, il y avait 20 millions de Otaku au Japon... Le fait de penser que ce sont tous de potentiels fans de Phylactère Cola me fait tourner la tête un brin!


Otaku

Aujourd'hui, je vous apprends un autre mot japonais. Un "otaku", c'est quelqu'un qui vit dans le virtuel. C'est quelqu'un qui a une passion et qui sait tout mais tout à son sujet. Vu qu'un otaku c'est un japonais, ce sont souvent les manga, les anime, les jeux vidéo, les figurines et les reproduction d'armes et le cosplay qui le branche (J'expliquerai le cosplay demain).
Donc un otaku c'est une sorte de tronche ou nerds (on dit aussi un freak de manga par chez nous). Mais vu que ce sont des japonais (issu de la terre de tous les extrèmes), ce sont des tronches puissance 10, on s'en doute. Le Star Wars Kid est un otaku et moi aussi. Mais le plus grand des Otaku est connu dans le japon entier c'est le "Otaking".
Pour en savoir plus allez voir ce site d'un français qui a écrit un livre qui a l'air vachement intéressant sur le sujet:
http://home.att.ne.jp/red/e-barral/frameindex.html
Vous pouvez aussi le commander sur Amazon.ca:
cover


Quand j'étais p'tit

Je viens de poster ces photos pour le site When I Was Little..


J'avais hésité avec celles là aussi:


Japanese Street Fashion, La mode de la rue japonaise

C'est un univers tout à fait fascinant que ce celui de la mode de la rue au Japon, en particulier à Tokyo. L'an dernier j'avais documenter le sujet plus avant sur mon site, dans une section que j'avais appelée Tokyoïtes. À Tokyo, il y a beaucoup de jeunes extravangant de plusieurs style très différents. Et au Japon, "extravagants" ne veut pas dire "négligés". Ils ont l'air de personnages de Manga (on appelle ça le cosplay), de reines SM ou gothic, de poupées en dentelles ou de mascotte d'une marque de bonbon. Leurs habits sont très soignés, sophistiqués et originaux. Rien à voir avec les punks occidentaux, qui prétendant se démarquer de la masse, ne font finalement que créer une autre masse, la masse des punks avec leur standards et leur habitudes collectives. En les voyant pour la première fois l'an dernier, je me disais, mais quels jeunesse créative et recherchée! Je fus surpris de me rendre compte que pour les japonais, ces jeunes étaient perçu comme nos punks!!! On dit: "pauvres jeunes, ils s'écartent du droit chemin, ils ne savent pas quoi faire dans la vie...". Pourtant, moi, je trouvais que ce jeunes n'avait pas l'air méchants, ni sals, comme les délinquant qu'on retrouve en occident. C'est le choc des cultures.
Je viens de découvrir un site qui ne parle que de ça: Japanese Streets. Beaucoup de photos et on peut même uploader nos propres photos, ce que j'ai fait aussitôt. Les photos du photographe de ce site ont été prises à Osaka pour la plupart.
Il y a aussi une revue sur le sujet, publiée au Japon uniquement :
cover
Et un livre a été publié à l'international et on peut même le commander par amazon.ca:
cover


Star Wars Kid: moquerie boule de neige version web.

Voici une histoire que j'ai piqué sur brunmarde.com. Celui qu'on appelle de façon condescendante "Star Wars Kid" est un gars du Québec qui s'est fait connaître malgré lui par un petit vidéo qui s'est fait downloader plus de 1 million de fois sur le net dernièrement. On a parlé de lui dans le site du New york Times, dans celui de la revue Wired et sur plusieurs blogs (un blog c'est un journal personnnel en ligne comme celui que vous lisez présentement).
C'est que ce jeune homme s'était lui-même filmé dans le studio de son école en train de pratiquer des passes d'arts martiaux, armé d'une double épée laser, imitant vraisemblablement le vilain Darth Maul, de "Star Wars: Episode I — The Phantom Menace." Le hic c'est qu'il avait oublié la cassette, qu'il ne voulait montrer à personne, dans le vidéo. Un gars de son école a trouvé ça et a digitalisé le tout pour le mettre en partage sur Kazaa, le fameux réseau de partage de fichiers. Il en a résulté qu'on s'est moqué de lui à la grandeur de la planète et des blogueurs ont même entrepris de lever des fonds pour compenser le mal qu'on a fait au pauvre gars. (On a amassé environ 2000$ us à date).
Un phénomène impressionnant ici est la rapidité à laquelle le vidéo s'est propagé et ce qui m'impressionne aussi est qu'on ait réussi à amasser de l'argent avec ça. Le fait de mettre les mots "star wars" dans le nom du fichier a sûrement grandement aidé mais le deuxième moteur de la propagation est la triste vérité que les gens aiment bien se moquer de leur prochain de façon purement méchante, comme on le voit dans les cours d'écoles.
J'espère juste que la victime va prendre des leçon d'arts martiaux et pèter la yeule de (ou du moins impressioner) ceux qui ont propagé ce vidéo.


The Matrix Reloaded versus Le garage hermétique de Jerry Cornelius

Le 17 mai 2003 j'ai vu The Matrix Reloaded. Pour ceux qui ont l'ont vu aussi, je vous suggère une relecture de ce classique de la BD européenne: Le garage hermétique de Jerry Cornelius, par Moebius et datant de 1979.
En voyant le film, je ne pouvais m'empêcher de le comparer à cette bande dessinée. Plus j'y pensais et plus je trouvais d'éléments similaires. Surtout le fait que dans Le garage hermétique, le héro principal, le major Grubert, est en mission dans un univers synthétique et est aidé par l'équipage d'un vaisseau matériel qui à partir du monde réel le suit au moyen d'écrans d'ordinateur. Lorsque le major Grubert se transforme pour accéder à ses pouvoirs et -se mettre à voler-, on dit qu'il se concentre sur les -codes- de sa structure cellulaire. Il y a aussi une sorte d'immense cité qui appréhende de grands danger. Et autre élément très semblable: des portes sont utilisées pour passer de la réalité au monde imaginaire et vice versa. On utilise de banales clés pour franchir ces portes...
Voyez plutôt quelques extraits de la BD que j'ai mis ici:

Et ha!... Ça me rappel un numéro de la revue Métal Hurlant (1982, no. 79) où on crachait sur Blade Runner en disant Que Ridley Scott avait copier Moebius sans le citer. On peut y lire: "Sous prétexte qu'il avait fait travailler Moebius sur Alien, voici maintenant que Ridley Scott croit qu'il a le droit de le piller sans le citer". Et je cite encore: "Ça fait quelques temps qu'au cinéma on vole Moebius, mais jamais le larcin n'avait été aussi évident. J'ai même aperçu quelques croquis de la main de Ridley Scott qui sont carrément pompés, ligne fine, sinueuse et petits points, sur des dessins de Moebius".


Hier souper commun et James Jean

Hier y'avait un souper commun chez nous pour l'anniversaire de mon ami Jüll. Après, on est sorti au Scanner et Jüll m'a fait découvrir un illustrateur hallucinant: James Jean. J'adore ses croquis de carnet de voyage (travel book). Je les adore pour la même raison que j'adore les croquis de l'illustrateur japonais Terada Katsuya dans son reccueil de croquis du nom de Rakuga King. Tout ça me donne le goût de me remettre au dessin!


Ce que je fais présentement, "Air Guitar" et "Air Culture".

Présentement:
Je rush sur ma demo reel (un montage d'échantillons de ce que j'ai fait de mieux en termes d'effets spéciaux). J'enverrai ce montage à quelques boîtes de 3D que j'ai dans ma mire à Vancouver.
Air Guitar:
La semaine dernière, y'avait une soirée de "Air guitar" à L'Arlequin avec la même gagne qui organise les kinos de Québec. C'était flamboyant! Des gus faisaient semblant de jouer de la guitare (autant que possible) (et bien sûr sans guitare, d'où le dénominatif de "Air Guitar")devant un blue screen et était digitalement intégrés en temps réel dans le vidéo-clip des années 80 qu'ils mimaient de façon grotesque. On a bien ri et ce fut une charmante soirée. Si j'ai le temps je posterai un clip de cette soirée que j'ai immortalisée sur ma miniDV.
D'ailleurs, Pfalzgraf, Giral, Psychopat et Carnior étaient de la partie, déguisés qu'ils était en caricature du groupe KISS.

Air Culture
De quoi oublier un peu l'état morne des choses après qu'on ait perdu notre saison de Phylactère Cola. Et un bon pote à moi m'a annoncé aujourd'hui qu'il venait de se faire canceller de façon cavalière et mal expliquée une magnifique série de bandes dessinées qu'il venait de commencer à publier dans un journal bien connu à Montréal. Comme quoi les couperets volent bas ces temps-ci. Peut-être un autre talent du Québec qui fuira sa province inculte d'artistes maudits pour aller servir des intérêts américains ou asiatiques à l'autre bout du pays, qui auront sûrement une estime plus juste du travail artistique.
Je m'étonne toujours de constater que certains artistes du Québec sont inconnus ici, mais en même temps on peut entrevoir leur apport sur des oeuvres d'envergure internationales. Quelques exemples:
René Morel qui a modélisé les personnages du film Final Fantasy, The Spirits Within.
Dusso qui a peint des matte paintings pour Lord of The Ring
Une certaine Christine Rivard, vous connaissez?, elle crée des effets pour des films comme Fight Club et Blade...
Thierry Labrosse, bédéiste édité par un éditeur Européen bien sûr...
On dirait qu'un artiste du Québec qui devient trop bon, ne peux plus travailler ici. Personnes ne veut payer pour eux ici. C'est probablement le problème d'une population trop petite ou d'une trop petite concentration de gens qui ont a coeur d'avoir une culture, une tradition, de l'art...


Vancouver ou Montréal!


Now I'm looking for a job in Vancouver (and also in Montreal) as my girlfriend, Noriko, who lives in Tokyo would accept to meet me there and make a living. If someone who has some advice, drop me an email. You can see some stills from my work in my gallery.
J'ai pris cette photo à Vancouver en mars dernier en me rendant à Tokyo. J'espère me trouver une job là-bas pour découvrir cette merveilleuse ville.
Donc je suis en recherche d'emploi intensive et aujourd'hui je me mets sur ma demo reel à fond!
Si j'ai un peu de temps cette semaine, je veux ajouter d'autres photos de Tokyo dans ma gallerie. J'en ai encore des centaines!!! Alors revenez bientôt si c'est Tokyo qui vous intéresse.


Balounes!

Il y a des gens qui sont assez gonflés pour faire un site de filles qui gonflent des balounes. Je ne sais pas si c'est un fétichisme qui est nouveau mais moi je ne le connaisais pas en tout cas. J'aime bien m'intriguer de ces imageries loufoques pour les uns et "sexe!" pour les autres.