Party et rencontres à profusion!!!

Je m’amuse à fond ici (au Siggraph de san Diego), je continue de rencontrer des gens sympathiques de partout et y’a beaucoup de Québécois dans les booths de l’exposition: Softimage, discreet, inspec (scannage 3D), Kaydara (motion capture), ce sont toutes des boites de Montréal (presque toutes sur la rue St-Laurent) qui ont un stand d’exposition au Siggraph.
Avant hier, je suis allé au party de la compagnie qui fait le logiciel de 3D Maya. Il y avait des présentation des gens qui ont travaillé sur Lord of the Ring, sur Mattrix reloaded et aussi d’un développeur génial: Jos Stam il a fallu que j’aille lui serré la main pour le féliciter pour m’appercevoir qu’il parle français. Ensuite une bouffe et deux drinks nous ont été servi à l’extérieur, ce qui a fait du bien car à l’intérireur, une sorte de discothèque peinte en noir, il faisait chaud comme dans un four. Un autre point négatif était que devant les présentations de gens aussi qualifiés et prestigieux, y’avait une gagne de bozos à l’arrière qui arrêtaient pas de parler fort à en entérrer les présentateur. Y’a même le gars de Charlex (boîte d’effets spéciaux de New York) qui y est allé de son: “as we are used to be in front of rude people in new York, I wil allow me to ask: will the people in the back please CHUT THE FUCK UP!!!” Mais c’était peine perdu, d’autre présentateurs se sont assayé à lkeur tour à maintes reprise, mais les crisse de People In The Back n’arraitaient pas de parler fort!!!
Hier j’ai visité le Emerging Technologies. Il s’agit de présentation de recherche dans le domaine de l’informatique graphique mais aussi des domaines connexe, comme les interfaces, et la réalité virtuelle. J’ai été impressionné par l’université de Tokyo dont une des équipes présentait un simulateur de nourriture (voir photo)! Une autre de leur équipes présentait une tablette graphique qui réagissait à une sorte de courant d’eau, pour donner l’impression qu’on écrit sur la surface d’une rivière et une 3e équipe de la même université présentait un simulateur de sensation tactile.
Hier soir il aurait fallu que je sois à 3 partys et une présentation en même temps. J’ai réussi à faire les 3 party. D’abord le party Discreet où on a eu droit à présentation de la nouvelle version de 3DS max (que j’utilise pour l’animation 3D) suivi d’une bouffe très classe et de vin et bière à volonté. Aussi ils donnait de très beau gillet et plusieurs ti-cadeaux. Le party Discreet était beaucoup plus classe que celui de maya et il prenait place dans l’Hôtel le plus prestigieux que j’ai jamais vu de ma vie (c’était big). Ensuite, je suis passé au party du ACM Siggraph du chapître de Tokyo où j’ai rencointré quelques japonais qui travaillent entre autres pour NHK (un canal de TV très connu à Tokyo. Mais ils ne parlaient presque pas englais et je ne parlais presque pas japonais mais on a bien rie quand même. Et ce qui est drôle c’est que j’ai été présenté à ces japonais par un français qui habite Tokyo qui lui m’avait été présenté par un autre français habitant Tokyo qui lui m’avait été présenté par un français habitant Paris que j’ai rencontré en lui demandant comment faire pour appeler un autre francais (qui est à l’auberge avec moi) sur mon cellulaire…. C’est comme ça les contacts dans une si grosse convention! Et enfin, cette soirée s’est terminé dans la discothèque la plus high class que j’ai jamais vu pour le party officiel du Siggraph tout chapîtres confondus. C’est là que je me suis rendu compte que San Diego est une ville de Night Life.
Aujourd’hui c’était enfin l’ouverture de la grande salle d’exposition avec tous les booths. Il y a tellement de choses à voir que c’est étourdissant: ILM, PIXAR, toutes les grosses boîtes, tous les fabriquants de logiciels sont là. J’ai parlé avec plusieurs québécois comme je disais plus haut, j’ai aussi parlé avec un gars qui travaille chez ILM et je leur ai laissé mon CV… ne sait-on jamais. Il y a un gars de nouvelle-zélande qui est à mon auberge qui a été interviewé par ILM et il dit que ses chances d’y rentrer sont très bonnes.
Maintenant je retourne aux booths et je vais ce soir tenté de m’immiscer dans le party Softimage (je n’ai pas pu m’enregistrer à l’avance mais j’ai rencontré un gars au party Discreet qui setrouve à être un des programmeur initial de ce logiciel mondialement reconnu et il m’a donné tous les détails).