De retour de l’Acropole des draveurs.

J’ai passé de belle vacances avec Yasuko. On est allé au parc des Hautes-Gorges de la rivière Malbaie. Un camping sauvage très bien aménagé, du kayak, du vélo et une montée vers le plus beau panorama que j’aie vu de ma vie: L’Acropole des draveurs (1048 mètres pour 2 heures et demi de montée). D’ailleurs faut absolument que j’y retourne parce que j’avais oublié mon apareil photo! 🙁
On se serait cru dans les Alpes! Mais vous pouvez voir de quoi ça avait l’air un peu sur ces liens:
http://groups.msn.com/Lameutedesrandonneurs/charlevoix.msnw?action=ShowPhoto&PhotoID=440
http://groups.msn.com/Lameutedesrandonneurs/charlevoix.msnw?action=ShowPhoto&PhotoID=540
http://groups.msn.com/Lameutedesrandonneurs/charlevoix.msnw?action=ShowPhoto&PhotoID=549
En plus on n’a pu y rester que 15 minutes parce que le soleil se couchait…
Dans ce parc on a aussi pu observer plusieurs grand oiseaux de proie et un héron ainsi qu’un magnifique grand lynx.
Aussi j’ai appri que la cornée se réparait très vite lorsque, à notre première nuit j’ai reçu une étincelle du feu de camp en plein dans l’oeil. J’avais un point blanc presque qu’en plein milieu de ma cornée qui ne voulais pas partir. Je suis donc allé à l’hôpital de la Malbaie où en moins de 20 minutes j’étais devant le médecin. Le point blanc que je croyais être une brûlure à ma cornée qui ne partirait jamais est en fait diparu juste avant que le médecin arrive. Il m’a mis un colorant dans l’oeil pour voir que j’avais un minuscule bout de cornée qui avait été arraché avec ce qui devait être une petit particule de bois brûlé. Il m’a mis un onguent en me disant que ça serait complètement revenu à la normale le lendemain. Le lendemain je voyais encore un peu flou de cet oeil mais le surlendemain tout était parfait. Je le croyais presque pas et j’étais content en crisse!
On a fini notre petit périple par un pic-nique à Baie St-Paul et dans une chambre d’hôtel avec bain tourbillon à Québec. C’était au Clarendon qui se veut un hôtel chic mais bordel que ça valait pas le prix de la chambre! La chambre était très petite, décorée avec mauvais goût, le papier peint décolait les meubles était usés. Disons que j’ai vu pas mal mieux pour la moité du prix. En plus je me suis fait réveillé à 5 heure du matin par l’air climatisé que je recevais en plein visage et un espéce de bruit de turbine qui semblait venir du toit m’empêchait de me rendormir. Mais bon, ça avait l’air d’être une des dernière chambres disponibles et le lendemain on est allé faire un tour aux fêtes de la Nouvelle-France (desquelles je n’étais même pas au courant). C’est une très belle fête malgré le dédain de certains citoyens rabajoies que j’ai déjà entendu! 😉
Alors il me reste encore quelques jours à me reposer à Montréal avant de recommencer à travailler chez Ubisoft, cette fois sur Prince of Persia.