Team America

La fiche sur IMDB:

Le week-end permet bien des choses comme aller voir des films! Je suis aller voir Team America avec JR, sa blonde, Maurice, Karine ET Yasuko.
En termes de trip de marionnettes, c’est assez extrèmes. Les expressions faciales sont très vivantes et amusantes. Les décors et les athmosphères sont époustoufflants. La juxtaposition des expressions faciales hyperéalistes et des mouvements de corps cheaps créent un effet très amusant.
L’histoire commençait bien avec le Team America, une petite équipe d’intervention qui représente l’armée américaine qui se fait police mondiale (comme dans la réalité) et qui détruisent toutes les merveilles du monde sur leur passages (ce qui n’est pas sans rappeler la non intervention et même la participation de l’armée américaine au pillage du musée de bagdad alors que dès le premier jour, ils protégeaient le ministère du Pétrole)(écoutez aussi Albert Jacquart au sujet de ce pillage et de l’image de barbarie qu’elle confère aux GI américains et à leur chef GEORGES W. BUSH).
Ça commençait bien mais ça déraille assez vite dans un déluge d’obscénités un peu trop extrème. J’ai beaucoup ri tout le long du film, mais je trouve franchement désolant que ceux qui ont fait ce film n’ait pas poussé plus loin leur allégorie du monde mais qu’ils se soient plutôt contenté de provoquer une réaction facile par la voie de la vulgarité sexiste et raciste. Pourtant le monde est assez obscène politiquement pour déjà pouvoir susciter des réactions fortes très facilement. Aussi j’ai trouvé qu’il se foutait d’une façon un peu plate de Michael Moore (même si c’était drôle de voir sa marionnette). Juste pour me contredire, ma scène préférée reste la scène de dégueulage! Je regrette aussi qu’on n’ait pas vu la marionnette de George Bush avec une poupée gonflable de la statue de la liberté (ça c’est mes 2 cennes d’idées que j’aurais apportées au brainstorm de ce film).
La trame sonore avec des titres comme: “America Fuck Yeah!” :
cover
Les posters: