John Wallin Liberto

voici le site d’un illustrateur Suédois qui fait entre autre du concept design pour des jeux vidéos:
http://www.johnwallin.net/site/main.html
Je n’arrête pas de me surprendre de la quantité incroyable d’illustrateurs talentueux qu’on peut découvrir de nos jours su’l’net. Quand j’étais ado, je me souviens que j’arpentais les couloirs de la bibliothèque Gabriel-Roy à Québec, ou des kioskes à revue ou encore de la librairie pantoute sur St-Jean et le comptoir du livre sur St-Joseph, à la recherche d’illustrateurs et bédéistes surprenants qui était rares et difficiles à trouver et la plupart du temps français, comme Moebius. Maintenant c’est même pas de les trouver qui est difficile, c’est de trouver le temps de pouvoir admirer le travail de tous!!!
On a qu’à aller sur conceptart.org ou cgtalk.com et on tombe sur des illustrateurs koréens, suédois, hongrois, québécois, japonais et cetera tous plus originaux les uns que les autres. C’est absolument merveilleux d’avoir à ça.
À chauqe fois que je découvre un nouvel illustrateur qui a un style que j’aurais jamais pu imaginer moi-même, j’ai l’impression de me faire ouvrir les yeux un peu plus et c’est rafraîchissant!
Avec tout ça, je pense que les historien de l’art viennent de perdre leur job ou d’être condamné à faire un travail impossible. Si leur travail est de classifier tous les artistes de talents (et non du marché de l’art) et bien selon moi y’a trop d’artistes différents pour pouvoir les classifier. De toutes façons, les classifications qu’on faisait autrefois (fauvisme, cubistes etc) c’était seulement une façon de faire de la pub pour des groupes d’artistes. Plusieurs artistes en ont même profiter pour inventer des groupes (dadaïstes, surréalistes) et ainsi créer un marché de l’art en attirant l’attention de médias et des collectionneurs.
Aujourd’hui plusieurs artistes n’attirent pas l’attention des médias, mais ils peuvent publier presque gratuitement leurs oeuvres et en pleine couleurs à part de ça. Et avoir des milliers de commentaires des internautes en quelques heures en postant leurs oeuvres sur des forum, véritable gallerie internationales ouvertes 24 heures sur 24 et sans cesse grouillante de gens. Quand j’étais plus jeunes on ne pouvait que photocopier en noir et blancs nos trucs et tenter de les distribuer en faisant des expositions dans des bars.
En voyant tous ce talent qui déborde de mon écran, ça me donne le goût de me procurer une tablette graphique comme ça:

On peut écrire dirctement dans l’écran et y’a 1024 niveaux de pression!!!