Injustice à la canadienne

Ces temps-ci j’analyse un peu le fonctionnement de la justice au Canada et j’y décèle une bonne dose de ridicule et de contradictions. Le gouvernement canadien se couvre en effet de ridicule quand il est ici depuis 300 ans sur des terre volées à des gens qui depuis 40 000 habitaient ici en respectant ces lieux et qu’il met à la porte du pays des bons pères de famille :
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Index/nouvelles/200409/24/001-LORETO.shtml
et des bon faiseur de pizza :
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/nouvelles/200502/01/002-Singh-Sgro-expulsion.shtml
et surtout du même coup il permet à une tueuse en série et tortureuse sadique rusée de se promener en liberté à Montréal:
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/actualite/nouvelles/200506/01/003-homolka-actu.shtml
Homolka (qui a changé son nom pour Teale, le personnage d’un film, tueur en série qui en trompant le monde réussi à être remis en liberté) et bien cette Homolka, dis-je, sera remis en libert non pas parce qu’elle a payé sa dette à la société, mais parce qu’elle a signé une entente avec la justice contre son témoignage contre son mari et en mentant lors de son procès (on sait qu’elle mentait car lors du procès de son mari (qui suivait) on a découvert les vidéo qui l’incriminait. C’est un cas assez capoté qui démontre le ridicule total de la justice en ce pays.