FPGA Lyrtech

Je viens d’investir dans Lyrtech (Marchés boursiers TSX : LYT), une compagnie québécoise qui se spécialise dans la programmation de cartes “hardware” programmables pour diverses utilisations. Ces cartes s’appellent des FPGA. Ça existe depuis 20 ans. Une compagnie comme Xilinx fabrique la carte hardware et Lyrtech les achète et développe son programme sur les cartes pour les revendre au lieu d’avoir à développer leur propre hardware en imprimant leur propre circuits imprimés. Aussi ces cartes peuvent être reprogrammables par la suite.
Lyrtech a eu du succès il y a plusieurs années avec des cartes de son mais avait ensuite piqué du nez pour être reprise en main par le nouveau CEO Miguel Caron. Depuis qu’il est en poste, la compagnie a réduit ses pertes et augementé son revenu de façon exponentielle. Elle ne fait pas encore de profit, mais d’ici un an, elle en fera certainement. Lyrtech vient d’acheter Innovator, une usine de 50 000 pieds carrées pour augmenter sa production et ils ont plusieurs nouveaux contrats pour la défense en espagne, corée du sud et canada. Ils font des cartes pour des satellites de télé-comunications, ils développent pour l’automobile et ont conclu une entente avec une compagnie de Shanghai (Hirain) pour la distibution de leur technologie.
Lyrtech compte M. Pierre Lortie comme président du conseil d’administration, rien de moins que l’ancien COO de Bombardier, ex-CEO de Provigo et ex-CEO du Montreal Stock Exchange.
L’avenir en programmation de FPGA est selon moi très prometteur, car les besoins de calculs spécialisés et rapides en technologies sont toujours grandissants. c’est aussi un marché peu connu dont Lyrtech peut devenir un chef de file. D’ailleur Lyrtech a été reconnue récemment comme une des entreprises les plus prometteuses au Canada par Deloitte et Touche.