Cosplay

Je vous avais dit que je vous parlerais du cosplay. Le cosplay, c'est tout simplement le trip de se costumer en personnages de manga ou d'anime. Et les Japonais en sont très friands. Une chaine de magasin de manga et de figurines de Tokyo organise régulièrement des journées cosplay où tous ses employés se costument (il s'agit de Mandarake, une de mes boutiques préférée bien sûr ). On peut voir aussi des jeunes filles en cosplay dans les rues du quartier Harajuku à Tokyo. Ça part du pur otakisme jusqu'au fétichisme. Et quoi de plus sexy qu'une japonaise en costume d'anime. J'en ai eu plein les yeux en avril dernier au Tokyo International Anime Fair comme en fait foi cette photo:

Maera m'a posté un commentaire pour me faire découvrir le cosplay pour chat
http://www.petoffice.co.jp/catprin/mainichi/
Par ailleurs, pour revenir au Otaku, j'ai trouvé une page qui défini encore mieux le phénomène: http://www.mangajima.com/japon/otaku/otaku.htm


Tokyo tremble encore

Cette fois c'est un 7 sur l'échelle de Richter... Le tremblement de terre de Kobe qui avait fait plus de 6000 morts en 1995 était à 7,2 sur l'échelle de Richter.
Heureusement je viens d'appeler Noriko et y'a pas de casse même si ça a tremblé pendant 2 à 3 bonnes minutes de façon assez intense. On ne parle d'aucune victime.
Là-bas les petites secousses c'est comme les chutes de neige au Québec. Mais celle là c'était comme une fichue tempête qui n'a fait aucun dégas.


Bientôt des cassettes de Phylactère Cola à l'encan

Bientôt j'organiserai un encan par lequel je mettrai en vente quelques cassettes de Phylactère Cola. J'en ai 3 de 5 minutes dans l'champ et 1 de Compte à rebour. Ce sera surement la dernière vente à vie de ce matériel. Si cet encan vous intéresse ou si tout infos importantes à propos de Phylactère Cola, inscrivez-vous à ma newsletter. Je ne l'utiliserai que très rarement pour annoncer les lancements ou la sorti de produit dérivés de Phylactère Cola.
Pour commencer j'enverrai les instructions pour participer à l'encan quand tout sera prêt. Vous pouvez m'envoyer votre email par ce formulaire:


Inscrivez votre email pour savoir quand Strob call le party
Inscription / Désinscription




Otaku 2

En 1998 environ, il y avait 20 millions de Otaku au Japon... Le fait de penser que ce sont tous de potentiels fans de Phylactère Cola me fait tourner la tête un brin!


Otaku

Aujourd'hui, je vous apprends un autre mot japonais. Un "otaku", c'est quelqu'un qui vit dans le virtuel. C'est quelqu'un qui a une passion et qui sait tout mais tout à son sujet. Vu qu'un otaku c'est un japonais, ce sont souvent les manga, les anime, les jeux vidéo, les figurines et les reproduction d'armes et le cosplay qui le branche (J'expliquerai le cosplay demain).
Donc un otaku c'est une sorte de tronche ou nerds (on dit aussi un freak de manga par chez nous). Mais vu que ce sont des japonais (issu de la terre de tous les extrèmes), ce sont des tronches puissance 10, on s'en doute. Le Star Wars Kid est un otaku et moi aussi. Mais le plus grand des Otaku est connu dans le japon entier c'est le "Otaking".
Pour en savoir plus allez voir ce site d'un français qui a écrit un livre qui a l'air vachement intéressant sur le sujet:
http://home.att.ne.jp/red/e-barral/frameindex.html
Vous pouvez aussi le commander sur Amazon.ca:
cover


Quand j'étais p'tit

Je viens de poster ces photos pour le site When I Was Little..


J'avais hésité avec celles là aussi:


Japanese Street Fashion, La mode de la rue japonaise

C'est un univers tout à fait fascinant que ce celui de la mode de la rue au Japon, en particulier à Tokyo. L'an dernier j'avais documenter le sujet plus avant sur mon site, dans une section que j'avais appelée Tokyoïtes. À Tokyo, il y a beaucoup de jeunes extravangant de plusieurs style très différents. Et au Japon, "extravagants" ne veut pas dire "négligés". Ils ont l'air de personnages de Manga (on appelle ça le cosplay), de reines SM ou gothic, de poupées en dentelles ou de mascotte d'une marque de bonbon. Leurs habits sont très soignés, sophistiqués et originaux. Rien à voir avec les punks occidentaux, qui prétendant se démarquer de la masse, ne font finalement que créer une autre masse, la masse des punks avec leur standards et leur habitudes collectives. En les voyant pour la première fois l'an dernier, je me disais, mais quels jeunesse créative et recherchée! Je fus surpris de me rendre compte que pour les japonais, ces jeunes étaient perçu comme nos punks!!! On dit: "pauvres jeunes, ils s'écartent du droit chemin, ils ne savent pas quoi faire dans la vie...". Pourtant, moi, je trouvais que ce jeunes n'avait pas l'air méchants, ni sals, comme les délinquant qu'on retrouve en occident. C'est le choc des cultures.
Je viens de découvrir un site qui ne parle que de ça: Japanese Streets. Beaucoup de photos et on peut même uploader nos propres photos, ce que j'ai fait aussitôt. Les photos du photographe de ce site ont été prises à Osaka pour la plupart.
Il y a aussi une revue sur le sujet, publiée au Japon uniquement :
cover
Et un livre a été publié à l'international et on peut même le commander par amazon.ca:
cover


Star Wars Kid: moquerie boule de neige version web.

Voici une histoire que j'ai piqué sur brunmarde.com. Celui qu'on appelle de façon condescendante "Star Wars Kid" est un gars du Québec qui s'est fait connaître malgré lui par un petit vidéo qui s'est fait downloader plus de 1 million de fois sur le net dernièrement. On a parlé de lui dans le site du New york Times, dans celui de la revue Wired et sur plusieurs blogs (un blog c'est un journal personnnel en ligne comme celui que vous lisez présentement).
C'est que ce jeune homme s'était lui-même filmé dans le studio de son école en train de pratiquer des passes d'arts martiaux, armé d'une double épée laser, imitant vraisemblablement le vilain Darth Maul, de "Star Wars: Episode I — The Phantom Menace." Le hic c'est qu'il avait oublié la cassette, qu'il ne voulait montrer à personne, dans le vidéo. Un gars de son école a trouvé ça et a digitalisé le tout pour le mettre en partage sur Kazaa, le fameux réseau de partage de fichiers. Il en a résulté qu'on s'est moqué de lui à la grandeur de la planète et des blogueurs ont même entrepris de lever des fonds pour compenser le mal qu'on a fait au pauvre gars. (On a amassé environ 2000$ us à date).
Un phénomène impressionnant ici est la rapidité à laquelle le vidéo s'est propagé et ce qui m'impressionne aussi est qu'on ait réussi à amasser de l'argent avec ça. Le fait de mettre les mots "star wars" dans le nom du fichier a sûrement grandement aidé mais le deuxième moteur de la propagation est la triste vérité que les gens aiment bien se moquer de leur prochain de façon purement méchante, comme on le voit dans les cours d'écoles.
J'espère juste que la victime va prendre des leçon d'arts martiaux et pèter la yeule de (ou du moins impressioner) ceux qui ont propagé ce vidéo.


The Matrix Reloaded versus Le garage hermétique de Jerry Cornelius

Le 17 mai 2003 j'ai vu The Matrix Reloaded. Pour ceux qui ont l'ont vu aussi, je vous suggère une relecture de ce classique de la BD européenne: Le garage hermétique de Jerry Cornelius, par Moebius et datant de 1979.
En voyant le film, je ne pouvais m'empêcher de le comparer à cette bande dessinée. Plus j'y pensais et plus je trouvais d'éléments similaires. Surtout le fait que dans Le garage hermétique, le héro principal, le major Grubert, est en mission dans un univers synthétique et est aidé par l'équipage d'un vaisseau matériel qui à partir du monde réel le suit au moyen d'écrans d'ordinateur. Lorsque le major Grubert se transforme pour accéder à ses pouvoirs et -se mettre à voler-, on dit qu'il se concentre sur les -codes- de sa structure cellulaire. Il y a aussi une sorte d'immense cité qui appréhende de grands danger. Et autre élément très semblable: des portes sont utilisées pour passer de la réalité au monde imaginaire et vice versa. On utilise de banales clés pour franchir ces portes...
Voyez plutôt quelques extraits de la BD que j'ai mis ici:

Et ha!... Ça me rappel un numéro de la revue Métal Hurlant (1982, no. 79) où on crachait sur Blade Runner en disant Que Ridley Scott avait copier Moebius sans le citer. On peut y lire: "Sous prétexte qu'il avait fait travailler Moebius sur Alien, voici maintenant que Ridley Scott croit qu'il a le droit de le piller sans le citer". Et je cite encore: "Ça fait quelques temps qu'au cinéma on vole Moebius, mais jamais le larcin n'avait été aussi évident. J'ai même aperçu quelques croquis de la main de Ridley Scott qui sont carrément pompés, ligne fine, sinueuse et petits points, sur des dessins de Moebius".


Hier souper commun et James Jean

Hier y'avait un souper commun chez nous pour l'anniversaire de mon ami Jüll. Après, on est sorti au Scanner et Jüll m'a fait découvrir un illustrateur hallucinant: James Jean. J'adore ses croquis de carnet de voyage (travel book). Je les adore pour la même raison que j'adore les croquis de l'illustrateur japonais Terada Katsuya dans son reccueil de croquis du nom de Rakuga King. Tout ça me donne le goût de me remettre au dessin!