Oishinbo

Je viens de découvrir un manga vraiment omoshiroi (intéressant) dont le sujet est l'essence et l'âme de la cuisine japonaise.

Le titre est Oshinbo (mot dérivé des mots pour délicieu (oishii) et glouton (kuishinbo). Il y a plusieurs tomes traduit uniquement en anglais semble-t-il. Chaque tome contient plusieurs histoires et chaque petite histoire nous apprend un élément essentiel de la cuisine japonaise et de la façon de la déguster correctement. J'ai aussi commencé à visionner la version "anime" de pas moins de 136 épisodes. Ce qui est vraiment intéressant c'est que même si c'est que l'auteur nous amène dans les plus fins détails philosophiques de la cuisine niponne.

La série de manga a été commencé en 1983 et s'est terminé en 2009 pour comprendre 104 tankōbon en faisant la 7e plus longue série de manga.

 


resto Osaka Manpukudou 008 moi et le chef

Je n'ai pu resister a demander au chef de faire une photo avec moi! Il s'appelle Tetsuo Ashida (pas sur du nom de famille a cause des kanji). C'est dire comme j'etais emballe! En plus cette meme journee j'etais alle dans un onsen d'un grand hotel chic dans un petit village dans les montagnes et le repas du midi etait tout autant hallucinant! J'aurai peut-etre le temps de mettre quelques photos de ca aussi bientot...


resto Osaka Manpukudou 007 boisson

J'ai bu quelques verres de shikkwasa chuhai pour accompagner le tout ainsi
que du the. Le shikkwasa est une petite lime sucre d'Okinawa. Et un chuhai
est un coktail de shochu (alcool de patate ou grain) et de fruit. Gokuraku
gokuraku comme en dit en japonais: c'est le paradis!!!


resto Osaka Manpukudou 006 riz

Pour finir un bol de riz car on sait bien qu'un repas japonais sans riz
n'est pas complet. Ca a l'air de rien, mais la encore on voit que le chef
ne dort pas au gaz. Le riz est encore la super frais et un epice
etrangement savoureuse (sancho) a ete introduite dans ce plat pour le
rendre incroyable et on l'a recouvert de petit poisson secs (chilimen) et
de shiso hache (ca s'apelle du sancho chilimen jako no gohan).


resto Osaka Manpukudou 005 soupe de fraicheur

Ici on continue avec une soupe froide de Yamaimo (sorte de patate
gluante)et de Ocra (petit legume vert semblable a une mini asperge) servie
dans un bol en lacque. Ca goute tellement frais, j'ai l'impressin de boire
une eau de source super pure dans une foret vierge en fleur.


resto Osaka Manpukudou 004 agneau et abalone

Je me rend compte rendu a ce plat qu'on est vraiment pas dans un place
ordinaire. Petite cotelette d'agneau accompagnee de tomates cerise cuites
au four et denudees de leur peau sur un feuille de shiso toujours
parfaite. Et dans la merveilleuse double assiette de poterie sophistiquee,
un abalone flambe recouverte d'un beurre de basilique apoustouflant de
saveur et accompagnee de petites patate grilles et un d'une toast. C'etait
la premiere fois que je mangeais un abalone et je dois avouer que ce met
onereux est vraiment succulent.


resto Osaka Manpukudou 003 tempura

Tempura de soramame (feve du ciel, sorte de gros edamame). et tempura
d'uni (oursin) enroule dans une feuille de shiso et la petite touche
maison de sel a gros grains rose. C'est vraiment divin. Aucun gras
superflu. Tout juste frit a souhait: Couche exterieur bien croustillante
et interieur bien tendre. Le sel est tres bon.


resto Osaka Manpukudou 002 sashimi

Petite assiette de sashimi de poisson blanc et rouge sur une feuille de
shiso avec un quarier de petite lime, avec du wasabi super frais et
vraiment fort (probablement fait maison) et un peu de sauce soya. On voit
ici que rien ne passe si ce n'est pas la perfection absolu. Tout est
tranche a la perfection et la fraicheur est indeniable.


Osaka Manpukudo 001

Premier service. de gauche a droite et de bas en haut: avocats et thon
maguro(super frais);petite soupe d'algue froide; salade;oeuf de caille
fume (hallucinant!); genre de petit celeri; tranche de canard et moutarde
forte; petit poisson grille (savoureux); a cote de cachou lacques (super
bons, ca parait que c' tout fait maison avec soin).


restaurant Osaka Manpukudou

Voila le restaurant qui m'a tant embale cette semaine a Osaka.